Collaboration OpenFleet-Ornikar logos

Collaboration OpenFleet-Ornikar

Lucas Caroff, responsable Partenariat et flotte chez Ornikar, partage son retour d’expérience après deux ans de partenariat avec OpenFleet. Cette collaboration a permis à Ornikar, une auto-école en ligne, d’offrir à ses enseignants indépendants une solution de flotte automobile équipée de double commande, facilitant ainsi leur activité professionnelle. Découvrez les impacts positifs et les avantages de cette collaboration de longue durée.

Pourquoi Ornikar a fait le choix de l’autopartage ? Quelles étaient les motivations ? Et surtout, ce que l’on cherche à savoir ici, c’est quel était le problème que vous cherchiez à résoudre ?

Ornikar est une plateforme qui met en relation des enseignants indépendants avec des élèves qui cherchent à passer le permis de conduire et le code de la route. En d’autres mots, Ornikar, c’est une auto-école en ligne qui permet à des élèves de passer le code et le permis via des enseignants qui travaillent partout en France. Il faut imaginer un peu le modèle d’Uber reproduit à l’échelle d’une auto-école. Les enseignants sont indépendants, avec un statut d’auto-entrepreneur. Ils sont propriétaires de leurs propres véhicules, ce qui veut dire qu’ils sont soumis aux aléas de la nature. Si leur véhicule tombe en panne ou s’ils sont contraints d’attendre la livraison de leur voiture un peu plus tard que prévu, ils ne peuvent pas travailler. En constatant ça, il y a deux ans, on s’est dit que ça serait bien de mettre en place une flotte automobile qui soit mise à disposition de ses enseignants et équipée, comme ils l’attendent, de double commande pour les faire exercer leur métier. On a décidé de commander une cinquantaine de voitures à l’époque et pour que ça soit mis à disposition du plus grand nombre d’enseignants possible en France, on a décidé de les équiper de boîtiers de télématique. C’est pour ça qu’on est passé par OpenFleet pour installer tout notre parc, pour avoir justement tous ces boîtiers.

Comment vous formez les utilisateurs à l’utilisation de la plateforme ?

Lorsqu’ils louent nos voitures, on leur envoie des informations par mail pour qu’ils puissent comprendre comment fonctionne le dispositif. Ce type d’instruction est suffisante, parce que la tâche des utilisateurs se limite uniquement à l’inscription sur la plateforme OpenFleet. C’est nous qui prenons en main tout le reste du processus.

Cela fait deux ans que Ornikar a mise en place notre solution autopartage. Quel sont les impacts les plus importants que vous avez remarqué jusqu’au présent ?

Le vrai impact que nous allons avoir, c’est la transformation qu’on veut pousser auprès des enseignants pour se convertir à l’électrique. Il n’y a rien de mieux qu’une flotte automobile à louer pour faire tester une voiture électrique et du coup, convaincre un maximum d’enseignants que c’est une bonne solution pour leur activité. Ça, c’est déjà une espèce de laboratoire pour nous.

De plus, l’utilisation de la flotte – que nous mettons à disposition de chaque utilisateur pendant une période de 2 mois – est optimisée. Depuis le début de l’année, on constate que la flotte a été utilisée à peu près 6 000 jours cumulés – ce qui a un réel impact en termes d’efficacité économique. D’une part, l’alternative pour les enseignants serait de louer une voiture à un prix qui est généralement deux fois supérieur à celui que nous proposons avec notre solution autopartage. D’autre part, un enseignant qui voulait renouveler son contrat par un autre véhicule en leasing ou chez un autre constructeur, serait soumis à la condition d’attendre la livraison du véhicule. Vu les problèmes d’approvisionnement qu’on connaît aujourd’hui dans l’industrie, ça peut atteindre jusqu’à trois mois d’immobilisation sans aucune activité possible.

Qu’est-ce qu’on peut dire à propos de la satisfaction de la part des utilisateurs ?

On mesure la satisfaction via deux biais. La satisfaction d’accompagnement qu’on a via nos opérateurs qui répondent aux questions des enseignants, et la satisfaction liée à l’utilisation même du service. On envoie un petit sondage à la fin de la location du véhicule pour mesurer leur satisfaction. Les questions concernent la facilité de l’outil OpenFleet, le rôle d’accompagnement de l’opérateur dédié chez Ornikar, et d’autres questions liées à l’utilisation de véhicules. En 2022, on a une moyenne de 8,2 sur 10 en termes de satisfaction, basée sur plus de 300 réponses.

Quelle est votre appréciation globale sur la collaboration avec les équipes d’OpenFleet dans les différents aspects du projet ?

La relation est constructive et l’expérience bonne. Au début, c’est normal d’avoir des challenges, mais on a constaté des améliorations en deux ans assez impressionnantes sur la fiabilité du service et sur la facilité de prise en main de certains outils OpenFleet. Nous sommes extrêmement satisfaits. On a toujours des liens directs avec les équipes, même avec un taux d’activité très important. On a l’occasion de se rencontrer directement et c’est une vraie valeur ajoutée par rapport à d’autres entreprises du même secteur. C’est une équipe qui est très présente pour nous. OpenFleet propose un fil direct via Slack par exemple, c’est quelque chose que tout le monde ne propose pas. L’ergonomie du site est supérieure à celle qu’on a pu constater chez d’autres concurrents.

Pourquoi recommanderiez vous OpenFleet ?

Il y a une écoute du client, qui est très importante. Le service est efficace. Les petits problèmes que l’on rencontre sont toujours pris en sérieux et résolus. C’est un service qui est complet. La fiabilité des boitiers s’est améliorée en continu. Pour l’instant, nous sommes extrêmement satisfaits.